la politique
expliquée aux enfants
(et aux autres)

un livre de Denis Langlois

Introduction


« La politique, ce n’est pas de ton âge. Tu t’en occuperas plus tard, quand tu seras grand, quand tu pourras voter. » Combien de fois n’as-tu pas entendu ces phrases, parce que tu posais une question embarrassante ou tu t’intéressais de trop près à une émission de télévision ou à un blog sur Internet.
Mais en fait tu avais raison. La politique, c’est de ton âge. C’est même de tous les âges, parce que c’est tout simplement la vie, la tienne et celle des autres, de ceux qui t’entourent, de ceux que tu croises dans la rue, de ceux qui rient, de ceux qui pleurent.
La politique, ce n’est pas seulement les discours à la radio, à la télévision ou sur Internet, les combines, les marchandages, les promesses électorales : « Votez pour moi, je vous donnerai à tous un emploi ! Élisez-moi, je vous conduirai au bonheur ! » C’est aussi la manière dont les êtres humains organisent leur vie sur terre, leurs efforts pour essayer de construire un monde où ils seront plus libres et plus égaux, où ils ne se considéreront plus comme des ennemis, mais comme des frères.
La politique, ce n’est pas forcément une chose sale à rejeter. Pour ceux qui vivent dans la misère et l’injustice, c’est aussi l’espoir d’un changement.
De toute façon, si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique, elle, s’occupera de toi. Ce n’est pas un jeu où l’on peut crier : « Pouce ! Je ne joue pas. Laissez-moi tranquille ! » Il y aura toujours des gens qui décideront pour toi, qui se mêleront d’organiser ta vie et celle des autres. Tu peux bien sûr les laisser faire et regarder le monde tourner autour de toi, ne pas intervenir quand une injustice est commise, dire : « Les malheurs des autres ne m’intéressent pas. » Mais est-ce vraiment vivre ? Est-ce vraiment exister autrement que comme une plante ?
Mon livre n’a pas la prétention de t’expliquer toute la politique. Personne n’en est capable. Je ne te dis pas non plus : « Voici la vérité, la seule, la vraie ! » Je ne la connais pas. Ce qui est important, c’est ta vérité à toi, ce que tu penses, ce que tu crois, ce que tu espères.
Je te propose simplement de t’aider un peu dans cette recherche, de faire un bout de chemin avec toi. Peu importe si, après, tu choisis une autre route que la mienne. L’essentiel, c’est que tu la choisisses.



Tu veux réagir ? poser une question ?